Plafonnement des frais bancaires

Plafonnement des frais bancaires © FranceTransactions.com
Les frais bancaires sont plafonnés par la loi depuis 2013. De nouveaux décrets sont venus précisés les différents plafonds selon les opérations facturées.
Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Pour améliorer les relations entre les banques et leurs clients, plusieurs textes ont contribué à clarifier les tarifs bancaires, avec notamment le plafonnement des frais bancaires applicables aux incidents de paiement et l’institution d’un relevé périodique des frais prélevés. Depuis 2014, les frais prélevés pour dépassement de découvert autorisé sont plafonnés.

Frais pour dépassement de découvert

La loi n° 2013-672 du 26 juillet 2013 de séparation et de régulation des activités bancaires introduit un plafonnement des commissions d’intervention en cas de dépassement du découvert autorisé (article 52) à compter du 1er janvier 2014, pour les personnes physiques n’agissant pas pour des besoins professionnels.

Ce plafonnement est mis en œuvre par le décret n° 2013-931 du 17 octobre 2013, qui limite les frais à :

  • 8 euros par opération et 80 euros par mois
  • 4 euros par opération et 20 euros par mois pour les détenteur d’une offre spécifique

Frais pour rejet de chèque ou de prélèvement

Le décret n° 2007-1611 du 15 novembre 2007 a instauré un montant maximum des frais bancaires applicables aux incidents de paiement, codifiés à l’article D131-25 du code monétaire et financier pour les chèques et à l’article D133-6 pour les autres moyens de paiement :

  • 30 euros dans le cas du rejet d’un chèque d’un montant inférieur ou égal à 50 euros
  • 50 euros pour le rejet d’un chèque d’un montant supérieur à 50 euros
  • 20 euros pour un incident dû à un autre moyen de paiement (prélèvement, virement...)

Ces deux articles précisent que les frais perçus "comprennent l’ensemble des sommes facturées" au titulaire du compte, "quelles que soient la dénomination et la justification de ces sommes".
L’article D131-25 inclut dans ces frais la facturation de l’envoi d’une lettre d’injonction.

Plafonnement des frais bancaires : BNP Paribas Réunion et le Crédit du Nord, mauvais élèves épinglés par la Banque de France
15 juillet 2020
Le gouvernement l’avait souhaité : ne pas hésiter à dénoncer officiellement les banques qui ne respectent pas les règles du jeu. L’ACPR (Banque de France) n’hésite donc pas à citer les deux banques n’appliquant pas le plafonnement des frais bancaires pour les personnes fragiles financièrement.
Frais bancaires : 420 millions d'euros prélevés à tort par les banques selon UFC Que Choisir
3 juillet 2020
UFC Que Choisir monte une nouvelle fois au créneau concernant les frais bancaires. Ces frais de rejets de prélèvements, d’un montant moyen de 19.71€, peuvent être débités plusieurs fois pour une même opération. L’association de consommateurs demande donc le remboursement de ces frais injustement payés plusieurs fois.
Banque : le découvert moyen augmente de près de 10% en 2020, pour passer à 375 euros
4 juin 2020
Crise économique oblige, le découvert bancaire moyen des Français ressort en forte hausse, de près de +10%, selon le dernier sondage Cofidis-CSA publié ce 4 juin 2020. Plus de 4 Français sur 10 sont dans le rouge chaque mois, une situation qui ne s’améliore pas.
Frais bancaires : un nouveau décret pour les limiter à 25 euros par mois
4 juin 2020
Plus de 3 millions de personnes, parmi les plus fragiles financièrement, vont pouvoir bénéficier de ce nouveau décret, visant à plafonner les frais bancaires à 25 euros par mois. Bruno Le Maire en a fait l’annonce ce jour.