Changer de banque

Changer de banque n’est pas si simple © FranceTransactions.com/stock.Adobe.com
Changer de banque ? 20% des Français souhaitent le faire chaque année. Combien le font réellement ? 2.50% ! Pourquoi ? Changer de banque n’est pas aussi simple que cela. Il faut nécessairement être prudent et tout vérifier. La loi pour la mobilité bancaire ne résout pas tout.

Des frais parfois annoncés comme très élevés...

La banque que vous vous apprêtez à quitter peut rapidement faire monter la facture. si pour le compte courant, tout peut se passer rapidement, si votre ancienne banque a la main sur vos placements, gare à la facture... La première des raisons pour laquelle les Français ne changent pas de banque au final : les frais de transferts.

Banques : Les Français osent davantage quitter leur banque principale (+14.58% en 2019)
8 juillet 2020
La mobilité bancaire en France deviendrait-elle enfin réalité ? En 2019, selon les chiffres publiés par Bain et Company sur son étude annuelle sur la mobilité bancaire en France, 5.50% des Français auraient changé leur banque principale en 2019, soit une progression de plus de +14.58% par rapport à 2018.
Mobilité bancaire : la FBF réagit au bilan plus que décevant publié par l'UFC-Que-Choisir
8 juillet 2020
L’association de consommateurs UFC-Que-Choisir a publié un bilan catastrophique de la mise en place de la loi pour la mobilité bancaire : 2.5% de Français changent de banque, alors que 20% souhaiteraient le faire. La FBF, porte-parole des banques, réagit à cette publication en affirmant que, de son point de vue, tout est en ordre.
Frais bancaires : 420 millions d'euros prélevés à tort par les banques selon UFC Que Choisir
3 juillet 2020
UFC Que Choisir monte une nouvelle fois au créneau concernant les frais bancaires. Ces frais de rejets de prélèvements, d’un montant moyen de 19.71€, peuvent être débités plusieurs fois pour une même opération. L’association de consommateurs demande donc le remboursement de ces frais injustement payés plusieurs fois.
Mobilité bancaire 2019 : le compte n'est toujours pas bon, seulement 2,5% des Français ont effectivement changé de banque
2 janvier 2020
20% des Français souhaiteraient changer de banque, mais seulement 2.5% réussissent selon les chiffres publiés par l’association de consommateurs UFC-Que Choisir. La loi Macron pour la mobilité bancaire, en vigueur depuis près de trois ans, comporte des défaillances importantes, 40% des demandes se soldent par un échec.
Open banking / FinTech : Tink arrive en France, à la clé davantage de transparence et de concurrence entre les banques
10 juillet 2019
Le marché bancaire est en pleine mutation. Dès la rentrée 2019, les banques seront contraintes de laisser l’accès aux données des comptes de leurs clients, avec leur accord, à des services tiers - ouvrant dès lors le marché bancaire et créant ainsi plus de transparence et de compétition. Tink, plateforme d’open banking, permet aux banques, néobanques et fintechs de se connecter aux banques français et européennes.
L'estime des Français pour leurs banques est au plus haut, depuis la dernière crise financière
16 avril 2019
Dix années après la crise financière, les banques ont redoré leur blason auprès des Français : 82% en ont une bonne opinion. Un niveau record depuis la dernière crise financière de 2008. Est-ce du simplement du à la faiblesse des taux d’intérêts ? Aux frais bancaires contraints à rester sages ?
Suppression des commissions d'interventions et portabilité du compte bancaire : Vive réaction des banques face aux propositions d'UFC-Que-Choisir
5 février 2019
Dans le cadre du Grand Débat, l’association de consommateurs UFC-Que-Choisir a publié une liste de propositions de mesures permettant de redonner du pouvoir d’achat aux Français (26€/mois par ménage), sans pour autant augmenter les dépenses publiques. Deux mesures concernent directement les banques : la suppression des commissions d’intervention et la portabilité du n° de compte bancaire, d’une banque à l’autre. Via la Fédération Bancaire Française (FBF), les banques réagissent vivement à ces propositions.
Multibancarisation et changement de banques (switching), le crédit immobilier, 1er déclencheur
12 octobre 2017
Depuis 3 ans, le switch bancaire est en hausse, drivé principalement par l’obtention de crédit immobilier plus attractif et non par le mécontentement vis-à-vis de l’organisme. Un marché bancaire chamboulé par les banques en ligne qui en redéfinissent les contours, avec une exigence accrue de tous les clients concernant les éléments financiers, le service client, la digitalisation et la sécurisation des comptes.