Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Hyperinflation

L’hyperinflation peut être créée par l’injection massive de liquidités des banques centrales. En créant sans cesse de la monnaie, les banques centrales conduisent à affaiblir la valeur réelle de celle-ci. Ainsi, des bulles financières se créent sur les marchés financiers, et la valeur réelle des actifs n’est plus en adéquation avec la vie économique réelle. Ce phénomène se produit depuis quelques années. Dès lors que la population prend connaissance de ce phénomène, les prix augmentent de façon exponentielle. Les agents économiques ont alors tendance à fuir devant la monnaie, c’est-à-dire que le contrat de confiance est rompu, entrainant une forte thésaurisation, une accélération des transactions financières vers des devises ou des valeurs fortes et stables. Mouvements spéculatifs et augmentation exponentielle du niveau général des prix et du coût de la vie conduisent en général à d’importantes réformes structurelles.
Hyperinflation © FranceTransactions.com/stock.adobe.com

L’hyperinflation est révélée par certaines caractéristiques de l’environnement économique d’un pays qui comprennent, sans s’y limiter, les points suivants :

  1. la population en général préfère conserver sa richesse en actifs non monétaires ou en une monnaie étrangère relativement stable. Les montants détenus en monnaie locale sont immédiatement investis pour maintenir le pouvoir d’achat ;
  2. la population en général apprécie les montants monétaires, non pas dans la monnaie locale, mais dans une monnaie étrangère relativement stable. Les prix peuvent être exprimés dans cette monnaie ;
  3. les ventes et les achats à crédit sont conclus à des prix qui tiennent compte de la perte de pouvoir d’achat attendue durant la durée du crédit, même si cette période est courte ;
  4. les taux d’intérêt, les salaires et les prix sont liés à un indice de prix ;
  5. le taux cumulé de l’inflation sur trois ans approche ou dépasse 100 %.