Transfert contrat Assurance-Vie

En 2019, transférer un contrat d’assurance-vie d’un assureur à un autre n’est toujours pas possible. La loi Pacte peut potentiellement changer les choses, puisque le Sénat a adopté une mesure le permettant, pour les contrats de plus de 8 ans. Mais le gouvernement s’est montré contre. Le transfert de contrat d’assurance-vie n’est donc pas possible. Les épargnants doivent prendre date sur un nouveau contrat, puis transférer leurs capital, au fil des années si besoin, afin de ne pas être soumis à la fiscalité portant sur les produits (abattement de 4.600€/9.200€).
Assurance-vie : la portabilité totale des contrats, une mauvaise solution selon la Banque de France
8 mars 2019
Le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau s’est dit vendredi opposé à la transférabilité totale des contrats d’assurance-vie, c’est-à-dire au fait de permettre à un assuré de changer de gestionnaire sans perdre les avantages fiscaux acquis.
Assurance-vie : transferts sans pénalité fiscale, mais uniquement chez le même assureur
7 mars 2019
Les députés ont donné leur feu vert en commission, dans la nuit de mercredi à jeudi, à des transferts facilités chez le même assureur des contrats d’assurance-vie sans pénalité fiscale.
Loi PACTE : transfert de contrats d'assurance-vie, vers un fourgous II, bridé vers le même assureur, mieux que rien ?
6 mars 2019
Les rêves des épargnants s’envolent. Le transfert des contrats d’assurance-vie de plus de 8 ans, vers l’assureur de son choix n’aura jamais lieu. La proposition actuelle serait simplement de permettre de transférer son capital d’un vieux contrat à un autre, mais toujours auprès du même assureur. Mieux que rien, mais bien loin d’un transfert possible de contrats.
Transfert des contrats d'assurance-vie : une révolution souhaitée par les épargnants et nombre de conseillers en gestion de patrimoine
1er mars 2019
Si les épargnants sont évidemment favorables au transfert des contrats d’assurance-vie de plus de 8 ans d’un assureur à un autre, il est probable que cela ne voit jamais le jour. Le gouvernement y est opposé. Les assureurs craignent un séisme, mettant en péril l’équilibre financier actuel. Une partie des professionnels du conseil en gestion de patrimoine est également favorable au transfert de contrats d’assurance-vie. Une opportunité pour leurs épargnants de fuir les contrats moribonds sans perdre leur antériorité fiscale.
Contrats d'assurance-vie transférables : Nalo lance une pétition en ligne pour que la mesure soit adoptée par l'Assemblée Nationale
1er février 2019
Le Sénat a voté en faveur d’un amendement permettant la transférabilité des contrats d’assurance-vie. Une bonne nouvelle pour la libération du placement préféré des Français et pour enfin redonner le choix aux Français sur leur épargne ! Pourtant, le gouvernement s’est montré hier défavorable à cette transférabilité, mettant en avant un argumentaire plus que contestable. Alors que l’amendement sera transmis pour examen en 2e lecture à l’Assemblée nationale dans les prochaines semaines, la Fintech Nalo s’engage en vue de l’adoption dans la Loi PACTE de cette avancée majeure et nécessaire, et a lancé une pétition à destination des épargnants et acteurs du secteur.
Transfert de contrats d'assurance-vie de plus de 8 ans : une aubaine et un séisme, votés par le Sénat dans le cadre de la loi Pacte
1er février 2019
Une aubaine pour nombre d’épargnants collés avec des contrats d’assurance-vie moribonds, un séisme pour les assureurs les plus mal lotis ! Mais ne rêvez pas trop vite ! Les assureurs représentent un puissant lobby et feront tout pour que cela ne se produise pas. Le gouvernement n’a pas du reste l’intention de donner suite à cet amendement voté par le Sénat. Cet amendement sera probablement écarté lors de second examen à l’Assemblée Nationale la semaine prochaine.
Transfert de contrat d'assurance-vie : 86% des épargnants assurés favorables à l'évolution de la loi
1er février 2019
Sans surprise, d’après le dernier sondage effectué par YouGov pour le compte de la Fintech Nalo, 74% épargnants seraient favorables à l’évolution de la loi afin de permettre le transfert de leurs contrats d’assurance-vie, d’un assureur à un autre. Côté épargnants assurés, 86% seraient pour cette évolution. La large majorité d’entre eux étant collés à des contrats vieillissants, truffés de frais, complètement moribonds. Seul hic, les assureurs ne l’entendent évidemment pas du tout de cette oreille. Une telle modification pourrait, de fait, déstabiliser le marché.